Les déformations du crâne chez le nourrisson

 

 

Vous trouvez que votre bébé a le crâne plat ou déformé ? Que son visage est asymétrique ? Qu’il tourne la tête plus facilement d’un côté ? L’ostéopathie peut vous aider.

 

Déformation du crane : comment ça arrive !

 

Au cours des derniers mois de grossesse, bébé a pu être comprimer, bloquer dans le bassin ou sous les côtes.

 

L’accouchement a pu être trop rapide ou trop lent, l’équipe médicale a peut-être appuyé sur votre ventre, utiliser une ventouse ou des forceps, tiré sur le bras de votre bébé afin que la naissance se déroule le mieux possible et que vous soyez tous les 2 en meilleure forme possible. Selon le type d’accouchement, il se peut que bébé garde un crâne écrasé ou allongé !

 

Il se peut aussi que la tête de bébé s’aplatisse (la fameuse plagiocéphalie) dans les premières semaines ! Cela est souvent dû à un choc à la naissance, même passé inaperçu !

Par exemple, si l’équipe médicale a tiré sur le bras pour extraire bébé rapidement, il peut rester des « blessures » tissulaires au niveau du cou, des côtes ou du dos de votre enfant.

 

La position au sein, dans les bras, au lit ou en couveuse favorise parfois cette déformation ! Certaines études montrent que depuis que les enfants dorment sur le dos afin d’éviter les cas de morts subites, les déformations crâniennes auraient augmenté de 600%.

 

La première chose à faire est d’éliminer une crâniosténose ! Ce terme incompréhensible signifie que les os du crâne se soudent de façon précoce ! Pas d’inquiétude ! il s’agit d’un enfant sur 2500 et le diagnostic est presque toujours posé à la naissance ! Dans ce cas, le pédiatre vous orientera vers un chirurgien compétent.

 

Pour les autres cas, nous parlons de plagiocéphalies positionnelles. Il n’y a aucun risque pour le développement du cerveau de bébé, le problème est principalement esthétique.

 

La prise en charge des déformations crâniennes.

 

Vous, parents, êtes les premiers à voir cette déformation. Votre pédiatre va vous rassurer et vous dire que cela va s’arranger !  Pourtant les mois passent et votre bébé a toujours le crâne plat ou déformé ! Les pédiatres finissent généralement par proposer des séances de kinésithérapie vers le 6ème mois. Ces séances seront toujours plus bénéfiques si elles sont complétées par une prise en charge ostéopathique !

 

A partir de 6 mois, les sutures (articulations) du crâne commencent à se fermer ! L’action de l’ostéopathe commence donc à être plus difficile puisque le crâne sera moins « malléable » !

 

Il est nécessaire de faire voir votre nourrisson par l’ostéopathe dès que vous vous apercevez qu’il tourne la tête principalement d’un côté, ou que le crâne s’aplatit. Pour de meilleurs résultats, la prise en charge doit être faite rapidement !

 

C’est d’ailleurs dans les prises en charge tardives que le pédiatre proposera le port d’un casque.

Puisque le crâne ne bouge plus autant, il faut mettre une pression forte et régulière afin de le remodeler                                                                                                                                                  Cette technique n’a pas vraiment prouvé son efficacité et est très contraignante pour les parents et surtout pour l’enfant.

 

La séance d’ostéopathie.

 

D’abord pas de stress. C’est votre nourrisson qui décide du déroulement de la séance. Notre préoccupation principale est son bien-être, Nous sommes là pour vous rassurer vous et votre bébé afin qu’il n’y ait aucune inquiétude au cours de la séance, il sera dans ce cas beaucoup plus réceptif au traitement.

 

Vous aurez le temps de le câliner ou de le nourrir s’il a besoin de réconfort.

 

Note rôle est de libérer votre enfant des différentes tensions, afin que tous les tissus de son corps puissent se mobiliser et de rétablir un équilibre nécessaire à son bon développement.

Selon le degré de plagiocéphalie, de la réceptivité du petit patient et de son crâne au traitement, de son âge et des autres traitements en cours, la prise en charge en ostéopathie sera plus ou moins longue.

 

Conseils à la maison.

 

Nous n’allons pas vous refaire la liste des conseils que vous avez déjà lu mille fois sur le net. Vous savez déjà qu’il faut tourner la tête sur le côté où il va le moins, le changer régulièrement de bras lorsqu’il est porté, le faire jouer sur le ventre…

 

Il faut surtout que vous ayez à l’esprit que les tissus ont une mémoire et qu’il sera de ce fait toujours plus confortable pour bébé de tourner sa tête d’un côté. (Le côté où le crane est plat !) Il est donc important de le stimuler dans l’autre sens en lui mettant les jouer de ce côté, ou en décalant le mobile dans le lit afin d’attirer son regard.

 

Vous pouvez également rouler un petit linge ou serviette en boudin et le mettre sous le côté où votre enfant ne va pas en passant sous l’épaule, sous le dos, et sous le bassin. Cela créera une légère rotation même s’il dort la tête droite.

 

En résumé

 

La plagiocéphalie est bénigne. Ce n’est juste pas très esthétique.                                          L’ostéopathie joue un rôle primordial dans le traitement en complémentarité des autres prises en charge.

Pour être le plus efficace possible et le moins contraignant pour bébé, il est important d’emmener votre petit chez l’ostéopathe dans les toutes premières semaines de vie ou dès l’apparition des symptômes.

 

Article rédigé par Claire Lascoux, Ostéopathe